Aller au contenu principal
L’information pour tous
sur l’orientation, les métiers
et les formations

Se former

Pour s'engager dans une formation, il faut en avoir l'envie et la motivation, bien identifier le diplôme visé, choisir un organisme. Et puis, dernier élément mais pas des moindres, trouver les moyens financiers de se lancer. Le financement est souvent la pièce manquante d'un projet de formation, qui peut s'arrêter net dès cette étape. Pourtant il existe plusieurs façons de se former sans se ruiner, selon sa situation ou la qualification visée. A noter que tous les stages dits " publics " sont financés en totalité.

Pour toute question en rapport avec la formation, appelez le ✆ N° vert 0 800 940 166 (appels gratuits depuis fixe et mobile).

 

Financer sa formation

Les contrats en alternance

Se qualifier en travaillant, voilà un moyen simple de financer sa formation. Les contrats d’apprentissage ou de professionnalisation fonctionnent sur le principe de l'alternance avec des périodes en formation prises en charge, d'autres en entreprise avec un salaire à la clé.

Les solutions pour les actifs

Les personnes en activité ou en recherche d’emploi possèdent des droits à la formation, qui se traduisent notamment, pour les salariés, par un crédit en euros sur leur Compte Personnel de Formation (CPF). Les actifs en emploi peuvent bénéficier d’actions financées par leur employeur au titre de ses obligations de formation. Il existe également différents types de congés que les salariés peuvent demander pour se former. Ensuite, tout est affaire de statut puisque des différences existent entre secteurs privé et public.

La formation est un droit pour tous les salariés du secteur privé et associatif, notamment par le biais du CPF dans lequel vous capitalisez automatiquement des droits en euros pour vous former.

➠ Le plan de développement des compétences des employeurs privés

C’est l’ensemble des actions de formation (formation, bilan de compétences, validation des acquis de l’expérience) que votre entreprise prévoit de financer pour une ou plusieurs années pour répondre à ses besoins : adaptation au poste de travail, évolution ou maintien dans l’emploi, etc.

Il comprend les formations « obligatoires » pour les activités règlementées et toutes les autres formations qui ont pour but de développer les compétences des salariés. Tout salarié peut être envoyé en formation par son employeur. Si votre employeur vous le propose, vous ne pourrez pas refuser, sauf s’il s’agit d’une VAE, d’un bilan de compétences ou dans le cas d’une formation à suivre hors temps de travail.

Tout est pris en charge par votre employeur : coût de la formation, frais de déplacement, de restauration et l'hébergement éventuels. La formation se déroule en général pendant le temps de travail et votre rémunération est maintenue à 100%.

Les salariés qui suivent une action dans le cadre du plan de développement des compétences de leur entreprise sont en mission professionnelle et le temps passé à ce titre constitue un temps effectif de travail. Le contrat de travail continue de produire ses effets (exécution normale du contrat)
 

➠ Le compte personnel de formation des demandeurs d’emploi et des salariés (CPF)


Le Compte Personnel de Formation est un compte individuel qui vous permet de cumuler des droits à la formation professionnelle tout au long de votre carrière. Il est créé à votre entrée sur le marché du travail, dès l’âge de 16 ans (15 ans pour les jeunes ayant signé un contrat d’apprentissage) et utilisable tout au long de la vie. Il n’est pas attaché au contrat de travail, ce qui veut dire que vous conservez les droits acquis même si vous quittez votre emploi pour une raison ou pour une autre.

Le nouveau CPF est alimenté non plus en heures mais en euros. Il est crédité de 500 € à la fin de chaque année travaillée à temps plein, dans la limite de 5000 € (800 € pour les salariés non qualifiés avec un plafond de 8000 €). Vous pouvez mobiliser vos droits à tout moment, sans condition d’ancienneté ou de durée, pour financer une action destinée à développer vos compétences (formation, VAE, bilan de compétences…).
 

Moncompteformation.gouv.fr

Pour utiliser vos droits CPF, vous devez accéder au site www.moncompteactivite.gouv.fr. Inscrivez-vous pour connaître le solde de votre compte, consulter la liste des formations que vous pouvez effectuer avec votre CPF, selon votre situation.


Vous pouvez à tout moment vous rapprocher d'un conseiller en évolution professionnelle : conseiller Pôle emploi, Apec, mission locale, Cap emploi, Fongecif, qui vous aidera à préciser votre projet de formation, comprendre les démarches et rechercher, si besoin, des financements complémentaires. En tant que salarié, vous pouvez solliciter votre employeur ou la personne en charge de la formation, par exemple lors d'un entretien professionnel.

 

Les fonctionnaires bénéficient de dispositifs particuliers, quelle que soit la fonction à laquelle ils appartiennent (d'Etat, hospitalière, territoriale).

 

➠ Le compte personnel de formation des agents publics

Les agents des trois fonctions publiques ont aussi droit au CPF, dont les conditions de mise en œuvre sont spécifiques au secteur public. Il reste comptabilisé en heures. Il remplace le précédent DIF des agents publics.

 

➠ Le congé de formation professionnelle dans la fonction publique

C’est la possibilité pour les agents de la fonction publique (titulaires ou non) de demander une autorisation d’absence afin de mettre en œuvre un projet de formation individuel ou de préparer un examen ou un concours.

Ce congé a une durée maximale de 3 ans pour l’ensemble de la carrière des agents titulaires. Il peut être utilisé en une seule fois ou réparti en plusieurs stages, eux-mêmes pouvant être fractionnés en semaines, journées ou demi-journées.

Pour en bénéficier, il faut pouvoir justifier d’une certaine durée de service à temps plein dans l’administration. Il faut être agent (titulaire ou non) ou ouvrier de l’Etat ou de ses établissements publics n’ayant pas le caractère industriel ou commercial, et avoir déjà accompli un temps de service à temps plein dans l'administration (en général 3 ans).

En bénéficiant d’un congé de formation professionnelle, vous vous engagez à rester au service d'une administration publique pendant une durée correspondant au triple de la durée des indemnités de formation que vous avez perçues, ou à rembourser le montant en cas de départ.


Tous les détails et les démarches à effectuer :

 

➠ Le compte personnel de formation

Tous les demandeurs d’emploi bénéficient du Compte Personnel de Formation et peuvent mobiliser leurs droits pour financer une action qui vise à compléter ou développer leurs compétences (formation diplômante, VAE, bilan de compétences…).

➠ Les formations financées par les pouvoirs publics

Au regard de leur projet de retour à l’emploi et de leurs compétences, ils peuvent bénéficier de formations financées par les pouvoirs publics (Etat, Région, Pôle emploi), notamment pour répondre aux besoins des employeurs, parfaire leur qualification ou acquérir des savoirs de base.

Si vous entamez ces formations ou mobilisez seul(e) votre CPF, vous bénéficiez d’une indemnisation qui peut varier selon votre situation et vos droits à l’assurance chômage (bénéficiaires ou non de l’ARE, allocation d’aide au retour à l’emploi). 

Pour les salariés licenciés

Le Contrat de Sécurisation Professionnelle est le dispositif de reclassement des salariés licenciés économiques dans les entreprises de moins de 1000 salariés. Il doit vous être proposé par votre employeur pour que vous puissiez bénéficier d’aides individualisées (indemnisation, orientation, accompagnement, VAE, formation…) pour retrouver rapidement un emploi.